"Laudate Dominum in chordis et organo" (ps 150)   
Informations

Fermer L'association César Franck

Les orgues

Fermer Documents

Fermer Grand orgue

Fermer Orgue de choeur

Les organistes
Les concerts
Visites

   visiteurs

   visiteur en ligne

Orgue de choeur - Histoire & composition
Histoire

L'histoire de l'orgue de chœur est méconnue, les guides et monographies se contentent d'écrire "construit" en 1926 quand ils ne l'ignorent pas tout simplement.Il s'agit en fait de la restauration d'un orgue antérieur comme l'indiquent les articles dans la Semaine Religieuse du  16 avril 1926  et du 2 octobre 1891.  

Voici les éléments dont nous disposons
.

D'après : Les éléments fournis par Hervé CAILL Facteur d'Orgues à Plouzévédé qui a travaillé sur cet instrument, l'ouvrage de Michel COCHERIL "Les Facteurs d'Orgues en Bretagne 1600-1900", les notes de Mr Edouard MARZIOU remises à Mgr FAUVEL en 1947, (MARZIOU cite les notes du chanoine CADIOU qui prit une part active à la restauration de l'orgue de chœur en 1926) .1845 : Michel COCHERIL cite la construction par le Facteur finistérien Augustin HERLAND d'un Orgue de Chœur (Op. cit pages 86 et 508). Que devient ensuite cet orgue de chœur ? Il n'en reste aujourd'hui aucune trace.1848 : on trouve la trace d'une proposition de CAVAILLE-COLL et de travaux exécutés par HEYER.
1864 : remplacement de l'ancien buffet par un buffet neuf et transfert du l'orgue à son emplacement actuel. (Cf : article de la Semaine Religieuse du 2 octobre 1891 qui fait allusion à ces deux évènements).
  • 1911 : travaux de WOLF Frères.
  • 1920 : installation d'une boite expressive par LE MINTER-GLOTON de Nantes.
  • 1926 : restauration par DEBIERRE-GLOTON : inauguration par Joseph BONNET le 6 juin.
  • 2004 : relevage par Hervé CAILL, Facteur d'orgues à Plouzévédé. Voici les éléments qu'il nous transmis.
Lors du travail de 2004 j'ai pu certifier l'origine de différents éléments de l'Orgue de chœur : GLOTON a bel et bien fourni un Orgue établi avec les éléments de l'Orgue HEYER.Par contre pas la moindre trace d'élément d' Augustin HERLAND. (et pourtant sa facture est bien reconnaissable).  
La majorité des tuyaux de fond du clavier de Grand Orgue a été construite par HEYER dont on reconnaît bien la facture, le métal, l'embouchage et surtout l'écriture sur les tuyaux.  En 1911 les frères WOLF restaurent l’orgue de chœur.  La composition est alors :
  • Manuel : 54 notes
  • Bourdon 16
  • Flûte harmonique 8
  • Salicional 8
  • Bourdon 8
  • Voix céleste
  • Doublette
  • Pédale : 25 notes
  • Soubasse 15
  • Basse 8

En 1926 l'orgue est reconstruit par GLOTON de Nantes qui réutilise différents éléments de HEYER.

- L’arrière du nouveau buffet est constitué des panneaux à plis de serviettes de l’Orgue HEYER.- Le soufflet primaire avec ses pompes et éclisses cousues au boyau tressé est celui de HEYER.
- Deux pièces gravées des basses en bois sont typiques de HEYER.
- La tuyauterie comprend de nombreux tuyaux de  HEYER, généralement décalés pour grossir les tailles et permettre l’accord par entaille de timbre.
- Soubasse 16’ : 25 premiers en sapin, chevillés et cloués de HEYER.- Montre 8’ : établie à partir de l’ancienne Flûte 8’ de HEYER, décalée d’un ton, les 18 premiers postés en façade .(à l’origine les 6 premiers de HEYER étaient sans doute en bois).  - Bourdon 8’ : à partir de D3 (ré 3) tuyaux de HEYER avec calottes neuves. Taille grossie de 1 ton. Poinçonnage ancien à 4mm, et moderne à 5mm.- Prestant 4’ : Basses en façade, de HEYER. Tuyauterie décalée pour pratiquer des entailles de timbre.  - Gambe 8’ : basse neuve en Zinc, la suite en étain de HEYER.. F#5 et G5 en spotted pour prolonger le jeu à 56 notes.

En 1980 Jean RENAUD de Nantes installe de nouveaux électroaimants mais conserve les poches pneumatiques. Il modifie la console dont il remplace le pédalier et le banc ainsi que le tirage des jeux qu’il dote d’une double registration. Il ajoute en arrière de la façade un sommier d’extension et 24 tuyaux en métal pour dédoubler la Pédale en Soubasse 16’, Basse 8’ et Flûte 4’.
Durant les travaux de restauration du chœur de la cathédrale, la console est démontée et stockée à l’abris de la poussière puis remontée par Jean Marie MILLOT pour Yves SEVERE du Mans.Durant la restauration du Grand Orgue c’est l’Orgue de Chœur qui a assuré l’accompagnement de tous les offices.
A bout de souffle, très empoussiéré et le buffet affectant un dévers avant de plus de 143 millimètres, une nouvelle restauration est décidée en 2003 et programmée de mars à juillet 2004.  

L’Orgue de chœur comprend 2 claviers de 56 notes, un pédalier de 30 notes, 18 registres et 884 tuyaux parlant et chanoines, 206 électroaimants, 3452 mètres de câblage, 3 soufflets, 2 pompes manuelles, un ventilateur débitant 21m3 d’air à la minute à 120 mm de pression, un trémolo à lame libre et pèse environ 5200 Kilos

 
Composition actuelle

 
Grand Orgue 56 notes

Récit expressif 56 notes 

Pédale 30 notes
Bourdon 16
Montre 8
Bourdon 8
Prestant 4
Trompette 8
Clairon 4
Cor de nuit 8

Flûte harm. 8

Gambe 8

Voix céleste 8

Flûte octaviante 4
Nasard 2'2/3
Octavin 2
Trompette 8
Basson-hautbois 8

Soubasse 16
Flûte 8 (extension)
Flûte 4 (extension)
Tirasses, accouplements II/I en 8 et 4, double registration, tutti,
Expression récit, appels anches GO et récit, Tremblant récit.
La traction des claviers et des jeux est électropneumatique à poches longues


Date de création : 28/12/2009 @ 14:24
Dernière modification : 19/04/2010 @ 14:42
Catégorie : Orgue de choeur
Page lue 2487 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article

Orgue de choeur
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
S'abonner
Se désabonner
Captcha
Recopier le code :


Les programmes des concerts du  24 novembre et du 15 décembre à la Cathédrale
sont disponibles sous l'onglet "Programmation"

Fermer

^ Haut ^